L’Avenir de Groix soutient Damien Girard

L’Avenir de Groix connaît bien Damien Girard. Dès le lendemain des élections municipales de 2020, opposants comme lui à Lorient à la majorité municipale locale, nous nous sommes rapprochés de l’Alliance Terre Mer pour constituer une opposition forte et cohérente au sein de l’Agglomération de Lorient. Et puis chemin faisant, nous avons fait liste commune lors des élections départementales sous l’étiquette Lorient-Groix en commun. Et nous avons gagné l’élection plaçant deux élus, Rozenn Métayer et Damien Girard, au Conseil départemental. 

Lors de ce déjà substantiel parcours commun, nous avons pu découvrir en la personne de Damien Girard un élu particulièrement proche du terrain, soucieux des préoccupations de ses électeurs, très attentif à tenir des permanences régulières à Groix pour rencontrer la population. Et surtout toujours à la recherche de l’unité de son camp et des valeurs qu’il porte. C’est de ce type d’élu dont la représentation nationale a besoin, capable de porter la parole du peuple dans l’Hémicycle. Pour toutes ces raisons Damien Girard, candidat de la Nupes, est notre candidat.

Pour bien marquer notre intérêt commun à la prise en compte des demandes du terrain, nous lui rappelons cependant que les Groisillons sont très attachés au caractère sauvage du paysage de leur île. Ils l’ont montré en participant nombreux aux réunions publiques de concertation. A cet égard, le projet de parc éolien flottant au large de Groix et Belle-île menace gravement notre horizon si le distance entre la côte de Groix et les machines géantes hautes de 260 mètres n’est pas suffisamment importante. Nous ne nous satisfaisons pas du projet actuel qui place les éoliennes à 28 kilomètres de Groix et 15 kilomètres de Belle-Ile. La technologie flottante utilisée permettrait de les éloigner à un minimum de 70 kilomètres, distance compatible avec les contraintes techniques du propre aveu des industriels concernés. Nous demanderons donc à Damien Girard, si comme nous le souhaitons il est élu, de porter nos exigences à l’Assemblée nationale.