Archives de catégorie : actualité

La gestion trop pépère du « bon père de famille »

Dominique Yvon est satisfait des comptes de la commune. Il les a tenus « en bon père de famille », comme il l’a répété une nouvelle fois lors de ce conseil consacré au budget communal le 14 avril dernier, autrement dit en épargnant – beaucoup – sur l’argent que lui confient les contribuables de l’île tout comme l’État directement ou via divers fonds de dotation. Ce qui lui permet d’investir d’une année sur l’autre dans la construction d’installations comme la Maison de santé, la Capitainerie, la nouvelle Modern Strouihl, etc. Surtout, et c’est là sa fierté de « bon papa », la commune n’emprunte pas, ou alors exceptionnellement pour refaire les routes en 2018 par exemple.

Nous, élus d’opposition, avons une tout autre lecture de la situation. Compte tenu de ses ressources, la commune de Groix n’est pas assez ambitieuse, laissant de côté des pans entiers de la vie quotidienne des habitants. Bref, elle n’est pas gérée comme elle pourrait l’être au mieux des intérêts des habitants d’aujourd’hui. Explications…

Pour en savoir plus, lire notre compte rendu du conseil municipal du 14 mars 2021.

Comité de pilotage du DUG de Groix repoussé

Comme nous l’avions craint lors de la rédaction de notre précédent article concernant le DUG[1] de Groix, compte tenu du contexte sanitaire et des mesures qui y sont associées, la réunion du Comité de pilotage du DUG de Groix prévue initialement le 22 avril est reportée à une date ultérieure (deuxième quinzaine de mai, en principe).

[1] DUG = Document Unique de Gestion, réunissant le Document d’objectifs du Site Natura 2000 « Île de Groix » et le Plan de gestion du site du Conservatoire du littoral « Côte sauvage de Groix ».

Deux conceptions de la démocratie qui s’opposent

Lors du Conseil municipal du 18 mars dernier, deux conceptions de la démocratie se sont opposées. On pourrait même dire qu’elles se sont affrontées, tant les échanges entre le maire et l’opposition ont été vifs. L’une, celle défendue par les membres de l’Avenir de Groix et ses élus, basée sur le partage de l’information pour que chacun puisse se déterminer en pleine conscience, et fondée sur le débat démocratique ainsi que sur l’implication du citoyen dans l’action publique. Et l’autre, incarnée par le maire et sa majorité, organisée autour d’un pouvoir central qui ne se partage pas, où le culte du chef domine, où les seules initiatives qui valent émanent de son propre camp, où l’injure se substitue au débat lorsque des oppositions un tant soit peu argumentées se manifestent.

Pour en savoir plus, lire notre compte rendu du conseil municipal du 18 mars 2021.

DUG de Groix, mais qu’est-ce donc ?

Le Comité de pilotage du Document Unique de Gestion (DUG) de Groix devrait se réunir pour la première fois, et ce le jeudi 22 avril de 9h30 à 12h00 dans notre salle des fêtes si, toutefois, les consignes sanitaires actuelles ne poussent pas à son report.

Mais qu’est-ce donc que ce « Document Unique de Gestion de Groix » ?

En fait, il s’agit d’un document de synthèse qui réunit le Document d’objectifs du Site Natura 2000 « Île de Groix » et le Plan de gestion du site du Conservatoire du littoral « Côte sauvage de Groix ». 

Le comité de pilotage du DUG de Groix réunit un certain nombre de structures administratives et associatives au titre desquelles, de façon non exhaustive, en ce qui concerne la commune de Groix, la municipalité, la réserve naturelle nationale (gérée par l’association Bretagne Vivante), l’Association des Usagers de la Mer de l’Île de Groix (AUMIG) qui gère les mouillages saisonniers mis en place autour de l’île, l’Association Saint-Gunthiern, qui œuvre à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine des fontaines et lavoirs de l’île, etc. Il a pour objet d’assurer le suivi des actions inscrites dans ce fameux document unique.

La réunion n’en est, a priori, pas publique. Du fait des consignes sanitaires actuelles, les représentations sont même limitées à une personne par structure. Espérons que l’évolution de la situation sanitaire permettra à cette réunion de se tenir comme prévu.

Covid-19 et sorties en mer

Des informations contradictoires ont été données ces derniers temps par les médias et diverses administrations concernant les limitations appliquées aux activités nautiques de plaisance et la plongée.

La préfecture maritime de l’atlantique a clarifié les choses dans un article posté le 2 avril sur son site. La limitation de 10 km ne s’applique pas en mer, mais entre le domicile et le point d’embarquement. On demeure néanmoins soumis aux restrictions horaires communes ; attention donc aux conditions météo qui peuvent influer sur le temps de retour.

Référence : https://www.premar-atlantique.gouv.fr/communiques-presse/nouvelles-mesures-sanitaires-ce-qu-il-faut-retenir-pour-les-activites-nautiques

Conseil municipal du 14 avril 2021

Le prochain conseil municipal se tiendra le 14 avril 2021 à 17h00 à la salle des fêtes.

Ordre du jour à venir…

Les comptes rendus officiels des précédents conseils sont disponibles sur le site de la mairie.

Édition 31/03/3021 à 17h00 : il est précisé qu’à l’heure où ces lignes sont écrites les comptes rendus officiels ne sont pas encore disponibles pour les conseils de décembre 2020 et mars 2021. Inutile de les chercher.

Déchèterie : petits soucis avec la demande de badge

Si certain⋅e⋅s d’entre vous ont tenté de s’inscrire en ligne pour obtenir leur badge elles/ils auront peut-être, rencontré une difficulté en fonction de leur adresse postale.

En effet, dans certaines conditions, le formulaire bloque si aucun numéro de voie n’est associé à l’adresse (il n’est pourtant pas signalé comme obligatoire puisqu’il n’y a pas de « * » à côté du nom du champ, lorsqu’il apparaît à l’écran).

Évidemment, une quantité phénoménale d’adresses ne possèdent pas de numéro en milieu rural. À titre d’exemple, à Groix, plus de 70 % des adresses ne possèdent pas de numéro. Du coup si l’on sélectionne, par exemple, “CREHAL” dans la liste déroulante des voies et lieux-dits on se voit proposer “0 CREHAL” comme seule adresse possible. Et si on laisse le numéro vide, alors que le champ « Numéro » est apparu dans le formulaire de saisie, on a beau appuyez autant qu’on veut sur le bouton « Envoyer votre demande » en bas de formulaire, il ne se passe rien (au moment où j’ai essayé en tout cas ; ce sera peut-être corrigé quand vous lirez ces lignes).

Heureusement, on peut trouver des stratégies pour contourner le problème, d’où la confusion au dernier conseil entre les personnes qui s’étaient heurtées au problème et celles qui ne l’avaient pas rencontré.

La méthode la plus simple c’est de ne pas attacher d’importance à l’inexactitude de l’adresse qui vous est proposée ni à la case à cocher certifiant « l’exactitude des informations saisies dans ce formulaire etc. » et de sélectionner dans la liste déroulante l’adresse proposée avec le numéro zéro.

Il existe aussi une méthode qui permet de valider le formulaire sans avoir saisi le zéro mais j’ai découvert après téléchargement du e-badge sur le smartphone que ça ne servait à rien, car le 0 se retrouve tout de même ajouté dans l’adresse associée au badge. Alors autant faire simple.

Ce qui est un peu désespérant, dans cette histoire, n’est pas tant la mésaventure en tant que telle (c’est agaçant mais contournable) mais plutôt le constat que l’expérience ne sert pas à grand chose. De trop nombreux développeurs d’applications en ligne n’ont toujours pas compris, après la Bérézina des cartes grises(1) dans les années 2017-2018, qu’il existe des dizaines (des centaines ?) de milliers d’adresses postales en France qui ne comportent pas de numéro, voire pas de nom de voie au sens strict (mais comme aujourd’hui on assimile le lieu-dit à un type de voie, cette nuance est en voie de disparition dans beaucoup de formulaires et de bases de données).

C’est ainsi que pour un seul et même foyer, pour EDF l’adresse peut être « . LIEU DIT CREHAL » (notez le point en début de ligne), pour Lorient Agglo « 0 CREHAL », pour d’autres administrations « MEZ CREHAL », pour un passeport « ROUTE DU TROU DE L’ENFER – CREHAL » (impossible à l’époque de saisir sans nom de rue), etc. Heureusement qu’il existe encore des organismes et sites moins psychorigides où l’on peut donner une adresse postale exacte « Créhal » ou « CRÉHAL » tout court et correctement orthographiée en plus, avec un accent… merci (et ça, ce n’est pas toujours gagné non plus ; cf. les 4 adresses précédentes).


(1) Impossible de changer d’adresse sur la carte grise pour des milliers de personnes, des procédures d’aide ou de dépannage qui tournaient en rond, des procès à la pelle, bref… une année de monumentale pagaille.

Le maire voudrait-il bâillonner l’opposition ?

C’est devenu une habitude, la colère du maire se déchaîne dès que l’opposition exprime publiquement ses désaccords. Après un premier round en fin de conseil le 15 décembre dernier, une nouvelle salve a été lancée contre l’opposition ce jeudi 18 mars. Mais cette fois des injures ont accompagné les décibels.

« Indigne », « minable », a-t-il lancé en direction de l’opposition pour fustiger ses prises de position lors de la poussée de Covid-19 sur l’île. Notre crime ? Avoir écrit qu’en la matière, la communication de la mairie était défaillante, ce que de nombreux habitants rencontrés nous disaient. Et ce, alors que des dispositions sanitaires adéquates avaient été prises par la mairie. Pour lui, diffuser les informations officielles sur la réalité de la situation comme nous l’avons fait alors que le silence de la mairie semait l’angoisse n’est que « médiocre » tentative pour l’opposition de se « faire mousser » et “faire du gras”, alors que nous accomplissions simplement notre rôle d’élus responsables.

Nous le répétons : il ne peut y avoir de politique de santé publique efficace sans information claire et rapide de la population. Les premières annonces de nombreux cas de Covid détectés à l’Ehpad au début du mois de février ont semé l’inquiétude sur l’île. Et l’annonce brutale de la fermeture du Pôle enfance et de la cantine quelques jours plus tard sans explications publiques ni soutien moral à la population groisillonne autres que quelques mots lâchés à la presse locale a augmenté le stress. Nos explications ont contribué à enrayer la panique naissante. Contrairement à ce que proclame le maire en nous insultant, nous n’avons pas trahi une quelconque solidarité face à la crise sanitaire. Bien au contraire, nous l’avons renforcée en comblant les défaillances de sa communication de crise.

Prendre la parole en toute liberté, voilà sans doute notre plus grand crime. Il va falloir que la municipalité s’y habitue : dans l’intérêt de la population, nous agirons à l’identique dès que l’occasion s’en présentera, quitte à recevoir des injures en guise de remerciements pour avoir contribué à l’action publique. Les injures s’envolent quand les actes restent.

Les élus de l’opposition

Expérimentation déchèterie : mais pourquoi Groix ?

Nous l’avons appris par un petit dépliant glissé dans nos boîtes aux lettres : Groix devient le territoire d’une nouvelle expérience de Lorient agglomération. Que l’on ne s’y trompe pas, en tant que scientifique, je ne suis pas contre les expérimentations. De même qu’il serait difficile de nier l’intérêt de certains objectifs annoncés tels que “améliorer la fluidité” et la sécurité des usagers.
Mais franchement, vous auriez choisi… vous… un territoire insulaire au coût de transport prohibitif pour expérimenter un dispositif visant à « mieux maîtriser les coûts, en réservant l’accès uniquement aux habitants » ?