Jauge à 49 spectateurs au cinéma de Groix

Depuis le 21 juillet, le « pass sanitaire » est exigible pour toutes les salles rassemblant 50 spectateurs ou plus. Les cinémas peuvent continuer à accueillir du public sans « pass sanitaire » à la condition de limiter leur jauge à 49 spectateurs par salle.

Face à ces nouvelles dispositions imposées aux salles de spectacles, l’association cinéf’îles « a décidé de limiter sa jauge à 49 spectateurs » considérant notamment que ces dispositions aboutissaient, sinon, à faire un « tri sans rapport avec le cinéma ».

Parking de la gare maritime, 120 €/an pour les pendulaires. Et les Groisillons ?

À la lecture du panneau affichant les tarifs de la gare maritime, l’objectif de la municipalité de Lorient apparaît clairement : désengorger le parking de la gare maritime et repousser les usagers vers le parking de la place d’armes. Comment ? Parce que stationner à cet emplacement en période estivale est désormais cher, voire hors de prix si la durée de stationnement excède 4 jours. Les visiteurs de l’île sont clairement visés. L’alternative souhaitée par la municipalité lorientaise est de pousser les usagers à se garer au parking de la place d’Armes. Pourquoi pas, si l’option est attractive. Comparons donc les tarifs. 

Des tarifs à la semaine prohibitifs

La première heure de stationnement à la place d’Armes est gratuite contre 1,80 € à la gare maritime. Notons qu’une heure de stationnement pour quelqu’un qui se rend à Groix paraît bien court, et lui offrir une heure gratuite voire deux est ridicule. Même pas le temps de faire un aller et retour vers l’île. Trois heures à la place d’Armes coûtent 2,80 € contre 4,80 €, 12 heures à la place d’Armes coûtent 8,20 € contre 10 € à la gare maritime. Une semaine à la place d’Armes coûte 23 € (tarif spécial pour ceux qui se rendent à Groix) contre 50 € à la gare maritime. Pour cette durée et à ce tarif-là, le choix s’impose, d’autant que les horaires de bus de la ligne 112 reliant le parking de la place d’Armes à la gare maritime seront «aménagés en fonction des horaires de bateau » annonce la mairie de Lorient. Entendons l’argument, puisque Groix étant la seule île du Ponant à disposer d’un parking aussi près de l’embarquement, il faut gérer ce privilège qui connaît des limites. Mais alors pourquoi ne pas rendre la navette gratuite, comme elle l’est quand on vient de Groix pour aller à la gare SNCF ? Veut-on vraiment désengorger le parking de la gare maritime ou bien tirer quelques euros supplémentaires de la poche des visiteurs encombrés de leurs bagages ?

Le silence de la municipalité de Groix

Reste donc la question des Groisillons et des usagers pendulaires qui prennent le bateau chaque matin pour aller travailler sur l’île et le reprennent le soir dans l’autre sens. Si rien n’était prévu pour leur situation d’usager régulier, ils auraient à débourser 9,20 euros par jour, tarif prévu pour 10 heures de stationnement. Lors du conseil municipal de Lorient du 27 mai dernier, l’adjointe aux Transports, Laure Dechavanne, a assuré que des abonnements leur seront proposés et des places réservées aux abonnés. Ses propos ont été confirmés par le maire, Fabrice Loher, en séance. Mais à quel tarif ? À quelques heures du passage au payant, rien n’est affiché, publiquement en tout cas, ce qui en dit long sur l’intérêt que portent ceux qui nous gouvernent à la vie quotidienne de leurs administrés.

Selon nos informations recueillies à la mairie de Lorient, un abonnement sera proposé aux pendulaires pour un montant de 120 euros par an, soit 10 euros par mois. Des discussions ont eu lieu entre la mairie de Groix et la mairie de Lorient pour mettre au point des tarifs pour les autres usagers réguliers. Rien n’a filtré sur le résultat de ces discussions. 

Rappelons que les élus d’opposition réclament depuis plusieurs mois que des tarifs d’abonnement les plus bas possibles soient réservés aux Groisillons de manière à ne pas augmenter trop lourdement le coût du transport. Une demande qui a été relayée par les élus d’opposition du groupe Lorient en commun après concertation avec L’Avenir de Groix lors du conseil municipal lorientais du 27 mai dernier. Elle a été accueillie favorablement par le maire de Lorient. Rappelons également que nous demandons en outre que la gratuité du stationnement soit accordée aux usagers groisillons qui se déplacent pour des soins médicaux lourds, que des tarifs spéciaux soient étudiés pour les familles des îliens qui leur rendent visite plusieurs fois par an, et qu’enfin, cette grille tarifaire soit expérimentée durant un an, à l’issue duquel des ajustements seront opérés en concertation avec les usagers. 

Qu’en pense le maire de Groix ? A quelques heures de l’entrée en action des bornes de péage, nous n’en savons toujours rien…

Convocation au Conseil Municipal du 8 juillet 2021

Le prochain conseil municipal se tiendra le jeudi 8 juillet 202 à la Salle des fêtes à 17 heures

Ordre du jour

1 . Approbation du PV du CM du 14/04/2021

2 . Forfait communal

3. Subventions aux associations 2021

4. Opération maison des douanes (une opération de réhabilitation est envisagée pour un montant de 224 029.75 € TTC)

5 . Décision modificative n° 1 : budget principal et budget port

6 . Opération église et chapelles (budget envisagé 345 204.54 € TTC pour travaux d’entretien)

7 . Signature d’un acte notarié avec ENEDIS

8 . Demande d’ouverture d’une classe à l’école de la Trinité

9 . Facturation des frais de réparation de la grue du port

10. Adaptation de la grille tarifaire du camping

11 . Questions diverses

La séance est ouverte au public.

Merci à nos électrices et électeurs de Groix.


Une seconde fois après le premier tour nous tenons à vous remercier chaleureusement pour votre mobilisation. Vous avez été plus nombreux encore que dimanche 20 juin à porter votre choix sur le binôme d’union de la gauche et des écologistes, Damien Girard/Rozenn Métayer de Lorient-Groix en commun puisqu’avec 434 votes (+112 votes) vous nous avez permis d’atteindre 44,9% des votants, soit 10 points de plus que la semaine précédente. Le binôme de droite Guy Gasan/Marie-Françoise Roger a quant à lui recueilli 532 votes (+107 votes de plus que le 20 juin), soit 55% des votants. 

Vos voix ont ainsi permis au binôme de Lorient-Groix en commun de remporter l’élection sur le canton de Lorient 2 avec 51,77% et 3 474 votes contre 48,23% et 3237 votes pour le binôme de droite. Damien Girard et Rozenn Métayer accompagnés de Marie-José Mallet et Chafik Hbila en tant que remplaçants sont désormais vos conseillers départementaux.

L’Avenir de Groix qui a soutenu cette candidature en la présence de Marie-José Mallet est certain que vos nouveaux conseillers auront à cœur de faire valoir leurs engagements de programme d’union de la gauche et des écologistes depuis leur place d’opposants dans un département dominé par la droite. Soyez certains qu’ils seront à votre écoute et qu’ils porteront vos intérêts partout où cela sera nécessaire.

Une progression remarquable des voix à Groix

Concernant Groix plus particulièrement, les résultats obtenus correspondent à une progression de plus de 10 points par rapport au score de la liste emmenée par Jean-Claude Jaillette et soutenue par L’Avenir de Groix lors des élections municipales. Ils nous permettent d’envisager l’avenir avec optimisme. Durant cette première année de mandat municipal, nous, les trois élus d’opposition, n’avons pas ménagé nos efforts pour rendre crédible une alternative à la politique menée par la municipalité en place en multipliant les propositions tout en faisant connaître nos positions via la presse locale et le site internet https://www.avenir-de-groix.org. Aujourd’hui, ces résultats prometteurs nous encouragent pour préparer les changements dans la politique et la gestion de notre commune. Pour poursuivre notre action, nous avons besoin de vous toutes et de tous, vos idées, vos suggestions,  votre engagement, votre soutien en seront la clé. Encore merci à tous pour la confiance que vous nous avez accordée.

a quoi sert le conseil departemental

C’est une élection que la presse parisienne et les grands médias nationaux ignorent. Le scrutin départemental des 20 et 27 juins prochains ne les intéresse pas, alors que les élections régionales fixées à la même date encombrent les Unes de nos grands journaux, qui y trouvent les grands duels politiques qu’ils affectionnent. Au point que, fort justement, l’hebdomadaire Marianne (journal dans lequel l’auteur de ces lignes a écrit durant de longues années) a récemment titré « Elections départementales, pourquoi tout le monde s’en moque ». « Parce que Paris n’est pas concerné, donc la presse non plus » a répondu de manière tout aussi pertinente le magazine, tout en citant Dominique Bussereau, président de l’exécutif de Charente-Maritime : « Vous exagérez, on en parle tous les jours dans la presse locale ! »

Eh oui ! Ouvrez Le Télégramme ou Ouest France et vous tomberez chaque jour sur des échos de cette campagne oubliée à Paris mais qui nous concerne tous, ici, en Bretagne, à Lorient comme à Groix. Et ça n’a rien d’étonnant, car le département est l’espace administratif et politique le plus proche des citoyens, le lieu même de la recherche de la proximité entre l’État et le citoyen. Là où les politiques conçues par l’État comme la solidarité via le RSA, l’allocation personnalisée d’autonomie pour les personnes âgées ou encore l’Aide sociale à l’enfance sont mises en œuvre au plus près des besoins des citoyens. Le pilotage de la construction des collèges, de leur entretien et de leur équipement informatique lui est confié. Tout comme l’équipement rural, la gestion de l’eau ou l’aménagement foncier. Toutes missions qui pour être mises en œuvre réclament la connaissance fine des besoins tout en se situant à une échelle administrative et politique telle que les moyens sont au rendez-vous. Alors, Paris peut bien ignorer ce scrutin, les Morbihannais, les Finistériens, tout comme les habitants de Loire Atlantique, de Moselle ou de l’Hérault et ceux de tous les autres départements savent que les enjeux sont essentiels à leur vie quotidienne.

D’autant plus qu’à y regarder de plus près, les compétences des Conseils départementaux ne se limitent pas à ces grandes missions classiquement reconnues que nous venons de citer plus haut. Il faut y ajouter des compétences dans le domaine de la sécurité civile, en matière d’itinéraires cyclables, dans les politiques d’accueil des touristes, la défense contre l’érosion maritime. Il lui a aussi été confié une mission peu connue du grand public et qui pourtant joue un rôle déterminant dans la vie des communes qui est celle de l’assistance technique obligatoire aux projets locaux de voirie, d’aménagement et d’habitat. Enfin, c’est au niveau du département que l’accès à la culture des jeunes est facilité tout comme l’est l’accès aux soins des addictions. Une fois encore l’esprit de proximité souffle à l’échelon départemental.

A lire cette énumération des compétences, on voit bien que le Conseil départemental n’est pas qu’une structure administrative. Il est fondamentalement politique. Moyennant quoi le choix par les électeurs d’une liste plutôt qu’une autre en fonction de son programme n’a rien d’anodin.

La liste Lorient-Groix en commun, issue d’une union de la gauche et des écologistes que l’Avenir de Groix a choisi de soutenir en y présentant notre élue municipale Marie-José Mallet comme remplaçante de Rosenn Métayer en est la preuve. Elle se démarque de la liste de la droite et du centre en ce sens qu’à une gestion comptable des moyens du département revendiquée par la droite, elle oppose une ambition s’appuyant sur les besoins des citoyens, dans tous les domaines de compétence du département, de l’action sociale à l’action culturelle en direction des jeunes en passant par le développement des itinéraires cyclables. Voilà une énorme différence. Le conseil départemental sortant présidé par François Goulard se flatte d’avoir épargné 55 millions d’euros sur la gestion courante du département. Est-ce bien le rôle d’un département que d’épargner ? La même critique que nous élus d’opposition de Groix avons adressée au maire de notre commune Dominique Yvon est portée par Lorient-Groix en commun au niveau du département. Que de choses aurions-nous pu faire de ces 55 millions sans pour autant mettre le département en péril !

Pour toutes ces raisons, les 20 et 27 juin prochains, il faudra voter pour l’élection départementale, et tant pis si depuis Paris « on se moque » de ce scrutin comme l’a rappelé Marianne.

Dans de prochains articles à venir nous reviendrons bien entendu sur le détail des propositions de la liste Lorient-Groix en commun emmenée par Damien Girard et Rozen Métayer avec Chafik Hbila et Marie-José Mallet comme remplaçant-e-s.

Activité touristique 2020 – Perspectives économiques 2021 (2 sur 2)

Épisode 2 : Et maintenant ?

Avril 2021 : voici une année écoulée et malgré le second confinement, puis le couvre-feu et les nouvelles restrictions de déplacement, trop de commerces doivent garder le rideau baissé. La vie culturelle est en suspens, sans visibilité sur les délais et les conditions de reprise d’activité.

En octobre dernier, les professionnels de Groix commentaient la saison 2020 (voir épisode 1 décembre 2020). Quelle est la situation aujourd’hui, comment se portent les gens, économiquement et moralement ? Comment se préparer à rouvrir, à réembaucher, à respecter les gestes barrières ? Quelles consignes respecter ?

Quelle communication la commune prépare-t-elle en direction de la population, des commerçants et des estivants, qui seront certainement très nombreux à venir, au vu des nombreuses demandes de réservation auprès des hébergeurs et de la compagnie Océane, afin que l’accueil et la vie insulaire se déroulent dans de bonnes conditions ?

Quel accompagnement est mis en place par la commune auprès des professionnels ?

Si les actions récentes liées à la situation sanitaire étaient prioritaires,  il ne faut pas occulter la nécessité de mettre en place une véritable politique touristique et économique, tenant compte de la nouvelle donne générée par la pandémie et ses conséquences. Nous voulons voir renaître une politique de tourisme durable et responsable, en concertation avec tous les acteurs locaux, et les partenaires de l’agglomération du pays de Lorient (CTRL[1], Office de Tourisme), la CCI[2], la Compagnie Océane, l’AIP[3], le département et la région. Les enjeux sont nombreux : maintien des commerces et des emplois, hébergement des saisonniers, gestion de l’offre et de la demande en fonction des flux touristiques, gestion de l’information et de la communication, ainsi que le développement du transport local et la gestion des déplacements en toute sécurité, comme acté par le PLU[4].

L’année passée, les pics de sur-fréquentation ont montré les limites au-delà desquelles les conditions de vie et la sécurité se dégradent. Sans politique de tourisme économique durable, nous risquons de revivre les mêmes désagréments de façon trop récurrente.

À courte échéance, quel comportement collectif adopter ? Quel accueil légal pratiquer dans nos hébergements, dans nos commerces ? Par exemple, quid de l’hébergement des salariés temporaires  sur l’île ? Pourrait-on avoir un référent en mairie, auprès de qui obtenir les  informations officielles et des réponses à nos questions ?

Martine Baron, Étienne Durup

  1. CTRL : Compagnie de Transport de la Région Lorientaise
  2. CCI : Chambre de Commerce et d’Industrie
  3. AIP : Association des îles du Ponant
  4. PLU : Plan Local d’Urbanisme (voté en décembre 2019)

Votez dimanche 27 juin, l’appel de Marie-José Mallet

Chers électeurs et électrices groisillons.
À nouveau, merci d’avoir voté pour la liste Lorient-Groix en commun dimanche 20 juin 2021.
Grâce à vous, nous sommes arrivés en tête au premier tour sur le canton de Lorient Sud et Groix avec 38,91% des voix. Le 27 juin votre vote et celui de vos proches doit permettre à notre liste d’union de la gauche et des écologistes de confirmer ce succès pour défendre les valeurs de solidarité, de justice et de durabilité qui sont les nôtres.

Les besoins sont criants quand 100.000 Morbihannais vivent sous le seuil de pauvreté, quand les places en Ehpad diminuent, quand des postes d’agents territoriaux notamment dans les centres médicaux-sociaux sont supprimés, quand les transitions écologiques sont faiblement prises en compte, etc. Nous nous battrons pour qu’il soit répondu à tous ces besoins au lieu de thésauriser sur les budgets du département comme l’a fait la majorité sortante de droite en se flattant d’avoir épargné 55 millions d’euros sur le budget 2020. Une autre politique est possible qui améliorera le quotidien de chacun; le département en a les moyens financiers. Lorient-Groix en commun soutenu par L’ Avenir de Groix représente l’alternative à la majorité sortante de droite.

Pour toute ces raisons, le bon choix dimanche 27 juin 2021 sera de voter pour le binôme Damien Girard-Rozenn Métayer.

 
Marie-José Mallet, remplaçante du binôme Lorient-Groix en commun

Nos propositions phares en vidéo

Comment favoriser la transition écologique? Comment répondre à l’attractivité du territoire de Groix et ses conséquence sur le logement des habitants à l’année? Voici, en vidéo les propositions – crédibles – de Lorient-Groix en commun. Et notamment, concernant les mesures à prendre pour lutter contre les effets de la flambée des prix de l’immobiliser à Groix, ce projet de création d’une fondation territoriale qui collecterait de l’argent privé et de l’argent public et qui permettrait d’accéder au foncier pour beaucoup moins cher. https://fb.watch/6jLm_Dpcdw/

Que feront les élus concernant la petite enfance? Sur le pays de Lorient, durant les quatre dernières années, 122 assistantes maternelles ont arrêté leur activité, correspondant à 500 places de crèche. Comment répondre à ces besoins? https://fb.watch/6jLLQqW3gI/

Que feront les élus pour le handicap? Comment améliorer leur vie quotidienne? Il faut commencer par raccourcir les délais d’instruction des dossiers. https://fb.watch/6jM3qLWPaJ/

Comment lutter contre les discriminations? En rendant les institutions départementales exemplaires. https://fb.watch/6jMfVc8wNj/

Et les jeunes, particulièrement oubliés à Groix? Que propose Lorient-Groix en commun? Favoriser l’accès au sport et à la culture, créer – ou plutôt recréer – à Groix en particulier un espace collectif destiné aux jeunes https://fb.watch/6jMuDRc2Di/

Itinéraires cyclables, vieillesse, rsa pour les jeunes: Damien Girard a défendu les propositions de Lorient Groix en commun sur France 3. https://fb.watch/v/zcbABY3w/

Cher-e-s électrices et électeurs du binôme Damien GiRARd – Rozenn Métayer, les résultats

Vu de Groix, vous avez répondu à notre appel lors du premier tour des élections départementales.

Avec 34,66 % des voix recueillies ce dimanche dans les trois bureaux de vote de Groix, vous avez permis à la liste d’Union de la gauche et des écologistes du canton de Lorient 2 de multiplier par deux le score réalisé par les listes de gauche et des écologistes lors du scrutin équivalent de 2015. Rappelons que cette année-là, le binôme Laurent Tonnerre – Gaëlle le Stradic (union de la gauche sans les écologistes) avait recueilli 11,6% des voix et, de son côté, celui de Damien Girard – Claire Herlic (EELV) 5,75%, soit un total approchant les 17%. 

L’analyse de notre résultat du dimanche 20 juin est simple et limpide.

En premier lieu, il est le produit d’une alliance large de gauche incluant les partis de la gauche traditionnelle, les écologistes et des mouvements citoyens, une alliance nommée Lorient-Groix en commun emmenée par des personnalités qui ont fait leurs preuves notamment lors des dernières élections municipales,  manquant de gagner l’élection à 300 voix près. L’union rend les programmes crédibles, elle est payante.

En second lieu, il est clair que la présence de L’Avenir de Groix dans ce binôme en la personne de Marie-José Mallet comme remplaçante a donné un élan essentiel à la crédibilité de cette liste sur le territoire groisillon. En effet, depuis plus d’un an nous n’avons pas ménagé nos efforts pour apporter la preuve qu’une alternative à la municipalité en place pouvait se développer en ne manquant pas une occasion de faire connaître nos analyses et nos propositions différentes de celles avancées par la majorité incarnée par Marie-Françoise Roger lors de cette élection départementale. Et, n’ayons pas peur des mots, cette différence est politique, et non le produit d’un affrontement de personnes aux caractères très différents. 

En votant pour Lorient-Groix en commun ce dimanche, vous nous avez manifesté votre reconnaissance, votre soutien et vos encouragements. De cela, nous vous remercions très chaleureusement. Ne manquez pas le rendez-vous de dimanche prochain 27 juin. Votez et faites voter Lorient-Groix en commun.

Nous aurons à cœur d’être à la hauteur de votre confiance, non seulement d’ici le second tour des élections départementales, mais également dans les mois et les années qui viennent. 

Résultats du canton Lorient 2 (dont Groix)

Binôme Union de la Gauche avec écologistes et Mouvements citoyens
Girard Damien – Métayer Rozenn                          39,64% 2 144 votes 
Binôme Divers droiteCentre droit
Gasan Guy – Roger Marie-Françoise                          28,68% 1 551 votes 
Binôme Rassemblement National
Becel Pierrette – Mc Auliffe Philippe                          15,09% 816 votes 
Binôme Divers gauche
Breurec Emmanuel – Trocadéro Emmanuelle          7,54% 408 votes 
Binôme Divers gauche
Le Goff Claudine – Olivieri Jean-Philippe                  6,18% 334 votes 
Binôme Divers droite
Ballassi Dominique – Galvaing Laura                             2,87% 155 votes 

Résultats à Groix

Binôme Divers droiteCentre droit
Gasan Guy – Roger Marie-Françoise                          45,75% 425 votes 
Binôme Union de la Gauche avec écologistes etMouvements citoyens
Girard Damien – Métayer Rozenn                           34,66% 322 votes 
Binôme Rassemblement National
Becel Pierrette – Mc Auliffe Philippe                           12,16% 113 votes 
Binôme Divers gauche
Le Goff Claudine – Olivieri Jean-Philippe                  3,77% 35 votes 
Binôme Divers gauche
Breurec Emmanuel – Trocadéro Emmanuelle          2,58% 24 votes 
Binôme Divers droite
Ballassi Dominique – Galvaing Laura                         1,08% 10 votes  

Votons dimanche prochain pour les élections départementales et régionales.

Dimanche prochain se tiendront les deuxièmes tours des élections départementales et régionales.

Les enjeux de ces deux élections sont déterminants pour les Groisillons, Lorient et l’ensemble du Morbihan. C’est pour cette raison que j’ai choisi d’être remplaçante du binôme Damien Girard et Rozenn Métayer dans la liste des candidats de Lorient-Groix en commun aux élections départementales.

Je suis convaincue que les problématiques de notre île seront défendues par une équipe qui est au plus près des besoins de notre canton et qui comprend les spécificités de l’insularité groisillonne.. Mon engagement découle directement du rôle de conseillère d’opposition que j’assume depuis les dernières élections municipales. Je constate que le rôle du département est crucial dans les projets locaux qui touchent à la petite enfance, au collégiens, aux associations, aux personnes en situation de handicap, à nos aînés.

Groix a subi comme ailleurs dans le monde les effets de l’épidémie du Covid-19 et ses retombées sociétales. La problématique du foncier – déjà existante – y est aggravée par l’arrivée  d’habitants des grandes villes à la recherche d’un rythme différent et d’une nature préservée. Coût de l’immobilier en croissance continue, répercussion sur les recherches de logements déjà plus que difficiles pour les  travailleurs à l’année ou saisonniers, disparition de commerces au profit de ventes à des particuliers, les raisons de s’inquiéter pour la qualité de la vie à Groix et son économie sont nombreuses.

Pour ces raisons, 

il faut voter dimanche prochain,

Il faut voter Lorient/Groix en commun

C’est l’avenir de Groix qui sera en jeu ce jour-là. Nous avons entre nos mains un territoire magnifique et fragile que nous chérissons.

Accomplissonsce geste citoyen pour que les élus du département du  Morbihan portent notre exigence d’une société plus juste, plus solidaire et plus durable.

Marie-José Mallet,

 Candidate remplaçante du binôme Lorient-Groix en commun

Élections départementales : un plan sérieux pour la petite enfance

Dans le Morbihan, les jeunes parents se trouvent désormais confrontés dans les mêmes difficultés pour la garde de leurs enfants. Face à cette situation où les places en crèches se font rares, où le nombre d’assistantes maternelles ne répond plus aux besoins, il faut un plan d’action sérieux venant du département. Voici les propositions de Lorient-Groix en commun.

https://fb.watch/69w11Ea-Qq/

Lutter contre les discriminations, le rôle du département

Lutter contre les discriminations en lien avec la couleur de la peau, le handicap, les genre ou les orientations sexuelles, il est possible de le mettre en œuvre avec l’aide du département. Damien Girard, candidat titulaire sur le canton de Lorient-Groix Sud explique comment dans cette vidéo. Une raison de plus pour aller voter les 20 et 27 juin prochain pour les élections départementales.

https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=314&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FLECLorientGroix2%2Fvideos%2F952889912230978%2F&show_text=false&width=560&t=0