Archives de catégorie : actualité

A Groix aussi, on manifeste pour la retraite

Deux cents personnes dans les rues de Groix jeudi matin sous une pluie battante : s’il fallait un signe de la profondeur de la mobilisation nationale contre la réforme des retraites lancée par Elisabeth Borne, c’est bien cette manifestation appelée à Groix par les organisations syndicales. Ça n’est pas tout à fait une première sur l’île, mais c’est un événement. Salariés, retraités et artisans, des jeunes et des moins jeunes ont défilé côte à côte dans les rues du Bourg. Quand la contestation se lève à Groix, ceux qui la portent savent se faire entendre. 

Mobilisation en faveur des retraites

À l’appel de nombreuses organisations syndicales, le 19 janvier a lieu une journée nationale de mobilisation concernant le projet de réforme des retraites.

 Sur Groix,

  • qui vient de se placer 12e ville du département au triste palmarès du nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté,
  • dont plus de la moitié de la population est âgée de 60 ans et plus (source INSEE)
  • et dont le taux de chômage grimpe depuis 2008, frappant de façon particulièrement dure les 15-24 ans (environ 33 % à comparer à la moyenne tous âges confondus aux alentours de 19 % au recensement de 2019),

la question du maintien d’un niveau de retraite suffisant qui permette à chacune et à chacun de vivre décemment jusqu’à la fin est plus que jamais d’actualité.

Les personnes désirant manifester leur désaccord avec le projet actuel de réforme des retraites se retrouveront à 11 h aux halles du Bourg.

Convocation au conseil municipal du 19 décembre 2022

Mesdames et Messieurs membres du Conseil municipal

Je vous prie de bien vouloir participer à la prochaine séance du Conseil municipal, qui se tiendra le : lundi 19 décembre à 17 heures à la salle des Fêtes

Ordre du jour :

1. Approbation du PV du conseil municipal du 27 septembre 2022 ;

2. Autorisation d’exécuter les dépenses d’investissement 2023 avant le vote du budget primitif 2023 ;

3. Décision modificative ;

4. Forfait communal ;

5. Ratios promus-promouvables ;

6. Tableau des emplois ;

7. Révision des loyers BSH ;

8. ACTEE ;

9. Application de la nomenclature budgétaire et comptable M57 au 1er janvier 2023 et dispositions diverses ;

10. CIDFF ;

11. Pacte de gouvernance ;

12. Plans de financement ;

13. Consignation/déconsignation indemnités ;

14. Tarifs 2023 : port ;

15. Questions diverses.

Comptant sur votre présence, je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs les membres du Conseil municipal, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le Maire,

Dominique YVON

Mairie – Place Joseph Yvon

56590 ILE DE GROIX

Tél. 02 97 86 80 15 – Fax 02 97 86 59 97

Samedi 12 novembre, rencontrez les élus départementaux

Samedi 12 novembre, les élus départementaux Rozenn Métayer et Damien Girard et leur suppléante Marie-José Mallet viendront à Groix pour rencontrer les habitants. Au programme, visite au marché de 9 heures à 11 heures, réunion ouverte à la salle des Fêtes ensuite avec le Fifig puis repas chez Fanche. N’hésitez pas à venir leur faire part de vos idées, informations et doléances.

Les promesses de la Compagnie Océane

A lire le communiqué de presse de la Région Bretagne annonçant la désignation du nouveau délégataire des liaisons maritimes du Morbihan et du Finistère, sur le papier, tout semble aller bien puisque tout en maintenant le niveau de service actuel, ce qui change correspond à des améliorations. En effet, on ne peut que se féliciter de l’engagement de Tansdev-Compagnie Océane à mettre en place un tarif réduit pour les 18-25 ans, du maintien d’un tarif réduit pour les professionnels de santé, de la création d’un tarif solidaire réduit de 70%, et de l’amélioration de l’accueil des PMR (personne à mobilité réduite).

Quant à l’engagement d’une « refonte de la tarification du transport des marchandises pour une optimisation du chargement des navires » entre Lorient et Groix ainsi que l’annonce le communiqué de presse, il est suffisamment flou pour que chacun y voit des réponses à ses attentes. Dès lors une évidence s’impose : pour dissiper le flou, il faudra impérativement organiser une concertation avec les professionnels concernés ainsi qu’avec le personnel. 

Dans son communiqué de presse, la Région se prévaut d’avoir pris l’avis du public à travers différents questionnaires lors de la préparation du nouveau cahier des charges. Ceux qui l’ont rempli se souviennent sans doute de la teneur de ces questionnaires qui avaient plus à voir avec la recherche du degré de satisfaction d’un consommateur que de supports à une véritable concertation. La Région s’est contentée en réalité de prendre le pouls des usagers sans chercher à établir avec eux un diagnostic précis pour y proposer un traitement efficace ni sans lui dire à quel rythme battait son pouls. 

Bref, dans le cadre de l’amélioration du service public, puisque que Transdev s’est engagé à mettre à plat les tarifs de transport des marchandises dont l’impact sur l’économie de Groix sont si important, il faudra asseoir tous les acteurs autour d’une table et négocier, autrement dit mettre le service public au service du public. Aux vues des expériences passées , Transdev devra accomplir une révolution culturelle. Souhaitons que la Région sera attentive au respect des engagements pour qu’ils n’aient pas été pris dans l’unique but de remporter le marché. 

Transports maritimes : une Délégation de Service Public sans le public

Dans quelques semaines, la DSP (Délégation de services publics) accordée en 2014 à Transdev-Compagnie océane (ancienne Veolia Transport) sera renouvelée à… Transdev-Compagnie océane. La compagnie maritime l’a annoncé dans un communiqué avant même que le conseil régional de la Région Bretagne n’ait confirmé le choix lors de la séance du 7 novembre prochain. Depuis le 24 mai dernier, Transdev était en concurrence avec Brittany Ferries qui manifestement n’a pas convaincu. Comment s’est opéré le choix ? Quel cahier des charges a été proposé ? Les besoins des populations de Groix, de Belle-Ile, de Houat et de Hoëdic ont-ils été pris en compte ? Que deviennent les demandes et propositions du personnel de la compagnie océane dont le syndicat CFDT aurait préféré l’autre candidat « un véritable armateur » estime-t-il (Ouest France le 31/10) ? Rien n’a filtré du côté de la région malgré les demandes répétées des élus de tout bord. 

Secret militaire?
Tout se déroule depuis le début de l’année 2022 dans l’opacité la plus épaisse comme si la question du transport maritime entre le continent et les îles relevait du secret militaire. Pis, ni le public ni le personnel n’ont été consultés, ou tout juste pour la forme à travers un questionnaire minimal et sans suite . Et si l’on en croit notre maire Dominique Yvon qui l’a affirmé en réponse aux questions répétées de l’opposition, même les élus locaux n’ont pas été sollicités de manière constructive. De lui-même, sans s’appuyer sur les usagers qui n’ont pas été consultés, il a pris l’initiative d’adresser un courrier au président de la Région contenant une quinzaine des demandes touchant principalement aux tarifs. A-t-il été entendu ? Mystère.

Tout cela montre en fait qu’aucune leçon n’a été tirée du mouvement de 2014 lorsque la population des îles du Morbihan s’est dressée contre la DSP. Comment peut-on imaginer mettre en place une délégation de service public sans le public ? 

Si nos élus avaient écouté les usagers et les marins, ils auraient détecté, par exemple, ce qui nous semble être deux problèmes majeurs à traiter dans la nouvelle DSP. En premier lieu, il s’agit des conditions de transport des marchandises qui impactent lourdement la vie économique de l’île. Jadis les entreprises locales bénéficiaient d’un tarif insulaire et préférentiel. Pourquoi n’en bénéficient-elles plus aujourd’hui alors que le volume et la nature des marchandises ne cessent d’évoluer sur un Breiz Nevez inadapté à ces conditions contemporaines et à la flambée des prix ? 

En second lieu nous pensons que la sécurisation des rotations par la disponibilité réelle d’un bateau de réserve en cas de panne n’est pas assurée. Pour preuve, voici le récit d’un incident survenu durant le week-end de l’Ascension 2022 au cours duquel plusieurs milliers de passagers auraient pu rester à quai. 

Le St-Tudy en réserve mais en panne depuis 2 ans

Les deux îles de Belle-Ile et de Groix disposent chacune d’un bateau de réserve, l’Ile de Groix  pour la première et le St-Tudy pour la seconde. Si l’Ile de Groix  est opérationnel (il vient en renfort du Breiz Nevez sur la liaison Groix-Lorient aux périodes d’affluence), il en va tout autrement du St-Tudy à quai depuis deux ans pour cause de réparation. Ce qui veut dire qu’en cas de panne d’un des bateaux desservant régulièrement une île, le bateau de réserve prend le relais. Et si le bateau de réserve est en panne, les liaisons s’arrêtent. Il s’en est fallu d’un cheveu pour que ce scénario noir se noue le week end de l’Ascension. Les élus locaux ont-ils crié au scandale dans la presse locale ? Non. Selon nos informations c’est d’ailleurs à ce type de discrétion qu’ils doivent leur peu d’influence auprès de la Compagnie, à la différence des élus de Belle-Ile qui ne manquent jamais une occasion de monter publiquement au créneau. « On a l’impression que tout se décide à Belle-Ile » nous confié un capitaine habitué de la liaison Groix Lorient. 

Que s’est-il donc passé ?  Le bateau régulier de Belle-Ile, le Bangor connaissait depuis quelques temps une panne intermittente due à une pièce défectueuse. Pour assurer le bon fonctionnement du Bangor (24000 passagers sont attendus pour ce pont de mai), deux jours avant l’Ascension, il a été décidé de prélever une pièce de remplacement sur l’Ile de Groix(IdG)  qui en échange recevrait la pièce capricieuse, malgré les réticences du capitaine de l’IdG. Ce qui fut fait, alors que l’IdG était en service sur sa ligne pour cause d’affluence cette semaine-là. Le premier jour la pièce tient, le second elle commence à tousser, et le soir du jeudi de l’Ascension, elle tombe sévèrement en panne. A lui seul le Brez Nevez ne peut assurer le passage des 12000 personnes prévus sur 4 jours. La compagnie océane est dans l’impasse. Il aura fallu un coup de génie du chef mécanicien pour que, contre toute attente, une réparation fiable soit effectuée. Le public ne s’est aperçu de rien, le scandale a été évité. Mais à ce jour le St-Tudy n’est toujours pas opérationnel. Et le public toujours à la merci d’une catastrophe. 

Et c’est à une compagnie qui laisse un bateau de réserve en souffrance au mépris de la continuité du service public qu’on va confier la nouvelle DSP ? Rendez-vous le 7 novembre prochain au Conseil Régional de Bretagne où le public découvrira enfin l’ensemble du dossier. 

Conseil municipal du 30 juin 2022

Le prochain Conseil municipal de Groix se tiendra le jeudi 30 juin à 17 heures à la salle des Fêtes. En voici l’ordre du jour. 

Ordre du jour :

1. Approbation du PV du conseil municipal du 7 avril 2022,

2. Approbation des comptes de gestion 2021 (budgets commune, Port Tudy, camping et mouillages),

3. Approbation des comptes administratifs 2021 (budgets commune, port, camping et mouillages),

4. Affectation des résultats 2021 (budgets commune, port, camping et mouillages),

5. Décision modificative n°1 (budgets commune, port, camping et mouillages),

6. Aide à l’installation,

7. Publicité des actes de la commune,

8. Tarif Pass’grek,

9. Délégation du droit de préemption au maire : précisions,

10. Sursis à statuer,

11. Cession d’un terrain communal,

12. Subventions aux associations,

13. Informations :

– contentieux sur le PLU,

– état de sècheresse,

– dossier VVF,

– projet MAM,

– avancée du projet de construction de logements sociaux,

– organisation à prévoir lors des travaux de changement des pontons du port,

– incidents de fonctionnement avec Orange.

14. Questions diverses.

Sécheresse à Groix, le plan d’action du maire se fait attendre


Qui connait le plan d’action du maire contre la sécheresse ? Il en a sûrement un, mais n’en dit rien à personne. Voilà près de trois semaines, nous, élus d’opposition, l’avons interpelé via la presse locale pour qu’il réunisse au plus vite un conseil municipal pour débattre dans l’urgence des mesures à prendre. Et depuis, rien.
Peut-on s’en remettre aux mesures décidées par l’Agglo de Lorient qui gère la distribution de l’eau à Groix comme semble s’en contenter la municipalité ? Les élus d’opposition pensent que non. Car le pic de la consommation d’eau est devant nous quand les touristes et vacanciers vont arriver en masse sur l’île. Les informer du besoin impératif d’économiser l’eau pendant leur séjour est essentiel. Selon les plans de l’Agglo, ils seront informés par ses clips diffusés sur le bateau. Il faudra aller plus loin car d’ici peu la commune passera de 2300 habitants à 8000. Nous demandons que tous les loueurs soient mis dans l’obligation d’informer énergiquement leurs locataires de la sécheresse et de la situation particulière des réserves d’eau sur une île. Pour cela des moyens doivent être mis à leur disposition : affichettes, dépliants, flyers, etc. qui expliquent comment économiser l’eau. C’est à la municipalité de Groix de demander à l’Agglo de mettre en œuvre cette mesure. Il y a urgence.
Marie José Mallet, Jean-Claude Jaillette, Victor Da Silva

Et si on se parlait !

Les élus de l’opposition à l’écoute des habitants

Marie-José Mallet (élue départementale), Jean-Claude Jaillette, Victor Da Silva, élus municipaux d’opposition,  inaugurent une série de réunions de village ce samedi 14 mai à 17 heures 2022. La première réunion se tiendra dans les environs de Quéhello, chez Anne Le Bihan (*). Sont concernés tous ceux qui habitent autour de Quéhello et de ses environs, mais bien entendu tous ceux, habitant plus loin, qui ont envie de débattre.

Le principe

Après deux années de mandat, nous éprouvons le besoin de rencontrer la population à l’occasion d’un échange sans ordre du jour précis, où chaque participant pourra exprimer son point de vue sur la vie locale. Quels sont les besoins qui ne sont aujourd’hui pas pris en compte, quels projets mériteraient d’être inscrits à l’ordre du jour de la municipalité, qu’attend la population de ses élus, les élus sont-ils en phase avec les grands enjeux des décennies à venir, etc. 

Venez ce samedi 14 mai 2022 à 17 heures 

avec vos idées, vos colères, vos projets, vos critiques, votre vision de l’avenir.

Nous vous proposons tout simplement d’en parler ensemble, de manière conviviale.

(*) Comment se rendre chez Anne Le Bihan ? En venant du Bourg, prendre à gauche la rue qui passe devant l’Escargoterie, en bas prendre à droite le petit chemin. C’est la 2ème maison neuve.

Les élus départementaux à la rencontre des habitants

Ils s’y étaient engagés pendant la campagne des élections départementales au printemps dernier. Ils tiennent parole et viennent « sur le terrain ».

Pour la quatrième fois depuis les élections, les élus départementaux de la liste Lorient-Groix en commun, Rozenn Métayer, Damien Girard et Marie-José Mallet seront présents à la salle des fêtes de Groix

le samedi 2 avril 2022 de 10 heures à 16 h 00

pour rencontrer les habitants et échanger avec eux. Ils seront à leur disposition pour les écouter et leur faire part de ce que le département peut apporter à la vie des îliens. Les élus municipaux d’opposition seront présents.

Deux thèmes principaux seront abordés :

  • La situation du logement à Groix et plus largement dans les zones touristiques
  • Quelles solutions pour la garde des jeunes enfants à Groix. Pourquoi pas une mini-crèche ?
  • Et tout autre sujet que vous souhaiterez aborder

N’hésitez pas à leur rendre visite.